Archives de catégorie : Le blog

Hommage à Roger

Roger est décédé le 18 juin, à l’âge de 2 ans et 8 mois.

Roger (prononcer à l’anglaise) avait été accueilli en 2017, après avoir subi maltraitance et abandons. Il était alors très craintif.

Il était un rat calme et bienveillant avec les autres rats. Les présentations avec ses congénères se sont très bien passées. Il a ensuite toujours accepté les petits nouveaux et n’a jamais montré la moindre hostilité à leur égard. Il est en revanche toujours resté un peu craintif avec les humain·e·s.

Malheureusement le pauvre Roger n’a pas survécu à ses problèmes de santé (tumeur mammaire récidivante, paralysie des pattes arrières, abcès au niveau du cou) qui l’ont beaucoup affaibli.

Accueil d’Amidou

Le petit Amidou a été accueilli par notre famille d’accueil pour rats, suite à son abandon. Il est âgé de 5-6 mois.

 

Calme et timide à son arrivée, il a maintenant pris confiance, il joue avec sa famille daccueil et se fait grattouiller. Amidou a rencontré ses nouveaux compagnons ce week-end.

Hommage à Miguelito

Miguelito est décédé à l’âge de 2 ans, le 29 mars.

Il avait été sauvé par une vétérinaire, destiné à l’alimentation de serpents dans une animalerie. Il avait 8 mois lorsqu’il a été accueilli et était alors très craintif.

Depuis Miguelito (ou Migou) a pris confiance et a vécu sa nouvelle vie avec ses nouveaux compagnons et sa famille d’accueil, grâce à la responsabilité et aux soins de laquelle il a survécu à une tumeur très agressive pendant près d’un an (4 chirurgies, 2 électro-chimiothérapies).

Après plusieurs mois sans récidives, nous espérions qu’il soit définitivement guéri. Malheureusement, une pneumonie s’est déclarée et l’a emporté avant la fin de la semaine de soin intensif.

Nouvelles du refuge sauvage, hiver 2018/2019

L’hiver est maintenant terminé, voici quelques photos de jour et de nuit des habitants et visiteurs du refuge.

Nous avons installé un gîte à hérissons, des abris et mangeoires supplémentaires pour les petits oiseaux et un îlot flottant.

Certains arbres plantés l’an dernier ou l’année précédente n’ont pas survécu. Nous commençons d’ores et déjà à en planter d’autres. Nous privilégions les arbres et plantes permettant aux insectes de butiner, et aux oiseaux et mammifères de manger (fruits).

Buse ailes déployées à l’arrivée

Chevreuil

Canards

Hérisson

Renard

Chouette

Héron et canards

Chevreuil

Couple poules d’eau

Renard

Buse et canards

Fouine ou martre ?

Couple canards et poule d’eau

Renards

Gang de canards

Sangliers

Canard

Mme Renard étirements

Pour que la faune sauvage ne disparaisse pas un jour totalement de la planète, il est nécessaire de lui laisser de la place et de la laisser en paix.

Si les animaux sauvages disparaissent et s’invitent parfois en ville, c’est parce que nous détruisons leur habitat naturel.

Nous rappelons qu’il y a de nombreuses façons d’aider la faune sauvage. Un balcon peut accueillir un nichoir, des graines, un hôtel à insectes, une plante mellifère. Idem pour un jardin qui peut également accueillir la flore sauvage (la pelouse ne favorise pas la biodiversité !), un abri pour hérisson, un petit tas de bois, un petit bassin préformé qui fera la joie des amphibiens, et servira de point d’eau aux mammifères et insectes.

Consulter les autres articles liés au refuge sauvage :

Cet été au refuge sauvage

Refuge sauvage suite

Refuge sauvage