Refuge sauvage, suite

L’Oasis gère, en partenariat avec l’une de ses familles d’accueil, un refuge consacré à la faune sauvage (voir article du 17 mars)

C’est un lieu sans animaux dits domestiques et les humains y interviennent peu.
Comme la faune n’est pas dérangée, certains animaux font des passages occasionnels, d’autres y font des passages réguliers, et d’autres encore s’y installent pour se reproduire, nicher etc.

Ont récemment été installés: des nichoirs pour mésanges, deux abris pour écureuil, un deuxième nichoir flottant pour canard, de nouveaux hôtels à insectes, des arbres fruitiers et plantes mellifères qui ont ravi les insectes butineurs (et quand ces arbres donneront des fruits, ils seront laissés pour la faune sauvage)

 

Voici quelques photos prises ces deux derniers mois :

Pivert

Pic noir

Pic épeiche

Oisillon mésange charbonnière

Oisillon mésange bleue

Nichoirs flottants actuellement occupés

Nénuphars de la mare

Mésange à l’entrée d’un nichoir

Libellule

Jeunes merles

Huppe fasciée

Grenouille verte

Grand lézard vert sur rocher près de la mare

Famille de colverts

Et une cerise pour la route

Couple de chevreuils

Colvert et faisane

Cane sur nichoir flottant

Envol de canard

A vous de trouver les 3 grenouilles sur cette photo.

Rosier sauvage de plusieurs mètres

Abris pour écureuils

Abeille dans hôtel à insectes

Et pendant la nuit :

Renard surveillé par un col vert mâle

Chouette

 

 

 

5 réflexions au sujet de « Refuge sauvage, suite »

  1. SANNIER

    Quel merveilleux paradis.
    Ça fait bien rêver.
    Merci d’accueillir ces animaux en les laissant dans leur élément et sans les perturber.
    Continuez, car vous savez les aimer 😍

  2. Kerfriden

    Oui, un véritable paradis pour la faune et la flore ! Il en faudrait de plus en plus des comme ça… C’est un de mes rêves ! Mais, bon, pas de terrain et pas d’argent…

Les commentaires sont fermés.